Jeepmag Historique
Hotchkiss M201- La Willys MB made in France

samedi 17 février 2001, par Richard

En 1947, alors que l’armée Française possède 20 000 jeeps MB et GPW en plus ou moins bon état, récupérés après la guerre, l’état major lance un programme d’étude pour une nouvelle génération de véhicules, lors des consultations techniques les deux grands constructeurs nationaux se récusent, trop occupés par le redémarrage de la production d’après-guerre. Seule la société "Delahaye" accepte de répondre avec la "Delta", un prototype sur lequel elle travaille depuis quelques temps, celui ci sera rebaptisé "VLR", pour Véhicule Léger de Reconnaissance, lors de sa mise en production. Prés de 10 000 exemplaires seront construits et livrés sans donner entière satisfaction à l’Armée qui mettra fin au programme, en effet sa conception avant-gardiste non exempte de défauts, et son manque de fiabilité la rendait fragile et dangereuse.

C’est en mai 1952 que Hotchkiss est chargé de la fabrication et de la fourniture, des pièces détachés destinés à l’entretien et à la réparation des jeeps U.S. en service dans l’armée Française.Sur les 20 000 jeeps existantes, 11 000 seront complètement reconstruites sans tenir compte de la concordance des pièces.

En 1955 Hotchkiss obtient de Willys Overland Inc. une licence de fabrication en France pour tous ses véhicules, l’armée choisit "la jeep" pour succéder à la jeep, afin de garder un parc homogène et d’en faciliter la maintenance et commande 465 "jeep Hotchkiss licence Willys".La jeep MB par Hotchkiss subira quelques modifications en 1957 et sera rebaptisé "Hotchkiss M201 licence MB", 27 668 modèles seront construits, dont 27 604 pour l’armée, jusqu’en 1966 date d’arrêt de la production.

C’est en février 1981 que l’armée Française, commence le remplacement de ses 8 014 jeeps toujours en services par des " Peugeot P4 ".




DANS LA MÊME RUBRIQUE :

Copyright © Jeep m@g 2005
Contact